fbpx
jeudi, décembre 1, 2022
spot_img
AccueilConseils d'utilisationComment bien positionner son piège à moustiques

Comment bien positionner son piège à moustiques

L’emplacement de son piège à moustiques est capital !

Une fois le piège et l’attractif choisis, l’efficacité du piège va dépendre énormément de son implantation dans le jardin ou dans la zone à protéger.

Une erreur courante consiste à positionner le piège par rapport à soi et non par rapport aux moustiques.

Ainsi, on ne va pas mettre le piège en plein soleil au milieu de la terrasse, de la pelouse ou au bord de la piscine, lieux où la femelle moustique ne sera que de passage, attirée par une proie.

Au contraire, on essaiera de positionner le piège dans les zones de repos des moustiques.

Le principal ennemi du moustique est la déshydratation. Ce qu’il craint le plus, c’est le soleil et aussi le vent.

C’est pour cela qu’il va essayer de se protéger en se réfugiant dans les zones relativement humides et ombragées du jardin, dans la végétation, feuillages, massifs, haies. C’est donc dans ces zones qu’il faudra positionner le piège.

L’idéal est de positionner le piège à moustiques à l’ombre en permanence, là où c’est le plus humide, là où il y a le plus de la végétation.

Quelques points complémentaires

  • Les haies de bambous, malgré un côté très esthétique et pratique en brise-vue, sont des zones très attractives pour les moustiques tigres qui veulent se protéger. D’autant plus que les feuilles mortes en forme de banane au sol servent de gîtes larvaires en retenant l’eau après un orage.
  • Attiré par le gaz carbonique que nous dégageons en respirant, le moustique est capable de parcourir jusqu’à 50 m pour les tigres et beaucoup plus pour d’autres espèces. Il n’est donc pas nécessaire de placer le piège tout près de la zone à protéger.
  • Dans certaines documentations, il est conseillé de mettre le piège sous le vent. L’idée est que le moustique va remonter le vent vers la source de gaz carbonique. Toutefois, même si ce point-là est un critère à prendre en compte, en particulier pour les pièges utilisant du CO2, il est très secondaire par rapport à la zone idéale décrite précédemment. De toute façon, si le vent est fort comme du mistral ou de la tramontane, le moustique ne sera pas capable de remonter le vent et restera bien à l’abri dans de la végétation. Ce point-là est donc valable en cas de légère brise sur des grandes surfaces dégagées.
  • Il est toujours pertinent de positionner le piège entre la zone de reproduction du moustique et la zone à protéger. Le moustique passera près du piège avant d’arriver dans la zone que vous cherchez à protéger. Si vous avez un voisin indélicat, piscine à l’abandon… vous mettrez le piège le plus près possible de cette piscine en gardant toujours en tête, que le piège ne doit pas être en plein soleil.
  • Le moustique a besoin de voir le piège. Même s’il ne voit pas très bien, il repérera tout de même une forme avec un contraste, il ne faut de ce fait pas le « planquer » sous un buisson.

Dans un jardin, l’emplacement idéal apparaît parfois de façon évidente, mais c’est aussi souvent une affaire de compromis, il ne faut donc pas hésiter à déplacer le piège et à tester plusieurs emplacements. Dans tous les cas, privilégiez l’ombre.

Comment bien positionner son Mosquito Magnet ?

Trouver où se reproduisent les moustiques.
Les produits Mosquito Magnet® doivent être placés entre les zones de reproduction (Eaux stagnantes, buissons), et les ‘zones de vie’ (patios, terrasses) afin de capturer les moustiques à la source, AVANT qu’ils ne vous atteignent.

Placer l’appareil au minimum à 15m des contacts humains.
Placez nos produits aussi près que possible des zones à moustiques, et aussi loin que possible des zones humaines. Une distance de 15 mètres est suffisante, ainsi les insectes seront attirés par l’appareil, et non par vous.

Placer les pièges à la source du vent.
Les moustiques volent à contre courant, à la recherche d’un repas de sang (vous). Après qu’un moustique femelle ait mordu un humain, son poids se voit doublé. Le moustique se laissera alors porter par le vent pour retourner dans sa zone de repos.

Placer l’appareil dans un grand espace, éviter les herbes hautes ou les plantes.
Le CO2 est plus lourd que l’air, il reste donc près du sol. Les moustiques suivront le flux de CO2 jusqu’au piège. S’il est placé dans la végétation, le flux sera atténué et les moustiques ne trouveront pas le piège… mais vous !

Placer l’appareil à l’ombre.
Les moustiques n’aiment pas la chaleur directe du soleil. Quand le jour se lève, les moustiques sortent de leurs abris.
Nous sommes conscients que chaque propriété est différente, et il est probable que certains conseils ne puissent être suivis.
Nous vous recommandons d’essayer le plus de configurations possibles.

Les pièges pondoirs Biogents BG GAT (et Aqualab)

Les pièges pondoirs attirent les femelles du moustique tigre qui cherchent un endroit pour pondre après avoir nous avoir piqués.

Comme pour les autres pièges à moustiques qui attirent les femelles qui cherchent à piquer, il faut mettre le BG GAT dans un endroit à l’ombre (mais le piège fonctionnera aussi dans des endroits semi-ombragés), humide et protégé du vent.

Mais contrairement aux autres pièges, nous recommandons de mettre les pièges pondoirs plus près de nos zones de vie, là où nous nous faisons piquer.

Les bons emplacements sont typiquement dans les coins et les recoins proches de la terrasse, de la piscine, au milieu ou à côté de pots de fleurs, du potager ou de l’étendoir à linges. En effet, comme le moustique cherche à pondre rapidement après avoir piqué, il sera plus sensible à ces pièges à moustiques placés près de leurs victimes.

Pour que les pièges pondoirs soient les plus efficaces, il faut d’abord avoir rendu son jardin sec. Ces pièges marcheront d’autant mieux que les moustiques n’auront pas d’autres lieux de pontes. Souvenez-vous : un dé à coudre suffit pour que les larves de moustiques tigre se développent !

N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences dans la section commentaire de cet article !

Article précédent
Article suivant
Bruno
Bruno
Cofondateur d'Antimoustic.com. Mes 11 années passées à chercher les meilleures solutions contre les moustiques m'ont permis de devenir un expert dans les pièges anti moustiques.

2 Commentaires

  1. Bonjour,

    merci pour cet article très utile.
    Je cherche à installer ce piège dans mon jardin, mais il serait plus pratique dans mon cas d’avoir une alimentation autonome comme vous le mentionnez dans le texte. Quels équipements conseilleriez vous pour ne pas faire explosez le prix ?
    Merci

Les essentiels

Commentaires récents