fbpx
jeudi, avril 15, 2021
Accueil Informations Que deviennent les moustiques en hiver ?

Que deviennent les moustiques en hiver ?

Ça y est, les longues journées ensoleillées ne sont plus qu’un souvenir. Vous avez troqué votre casquette pour un bonnet, votre serviette de plage pour un plaid moelleux, et les barbecues pour de la raclette.

Alors que vous profitez d’un bon chocolat chaud devant votre cheminée, vous repensez à vos vacances d’été, et immédiatement vous pensez à ces sales moustiques qui vous ont gâché plus d’une nuit. Vous souriez d’un air vengeur et satisfait en vous disant que ces sales bêtes sont maintenant toutes mortes de froid, et que l’hiver est quand même une bonne chose.

Cela dit… Sont-ils vraiment tous morts ? Comment font-ils pour revenir si nombreux au printemps ?

Et bien aujourd’hui, nous allons répondre à cette grande question : comment les moustiques passent l’hiver ?

Les Œufs

On vous le dit régulièrement : faites attention à supprimer les points d’eau stagnante dans votre jardin. Les moustiques tigres pondent au plus proche de leur source de nourriture, et ne sont vraiment pas difficile : jouet d’enfant, coupole de fleur, gouttière ou même une simple flaque d’eau suffit pour que le moustique ponde. Si ces œufs éclosent en 1 ou 2 jours lorsque les conditions sont favorables, ils peuvent parfois mettre bien plus de temps. Et lorsque l’hiver approche, ils peuvent mettre leur développement en pause et n’éclore qu’au printemps. Cet arrêt du développement de l’insecte s’appelle la diapause, et elle peut avoir lieux dans les différentes étapes de la vie du moustique.

En outre, ces œufs sont extrêmement résistants. Si l’eau est reversée ou s’évapore, ils peuvent se dessécher et éclore lorsque l’eau reviendra.

En résumé : à moins d’être directement dans un bloc de glace, les œufs peuvent passer l’hiver sans problème.

Les Larves

Voici des larves de moustiques à différents stades de développement. On peut apercevoir une nymphe sur le point de devenir adulte.

Une fois sortis de l’œuf, les larves de moustiques vont passer par plusieurs cycles avant de devenir les moustiques que l’on connait. Ce processus dure généralement une semaine, mais si la température descend en dessous de 15 C°, le développement s’arrête totalement : la larve entrera en diapause. Ainsi, les larves seront bien moins actives, voir complètement immobiles, et resteront en surface pour respirer.
A moins que l’eau ne gèle complétement et ne les emprisonne dans la glace, elles pourront passer l’hiver en toute tranquillité et reprendre leur développement au printemps.

Les moustiques adultes

Moustique tigre en train de piquer
Un moustique tigre femelle en train de piquer

Contrairement à certaines idées reçues, les moustiques ne migrent pas vers les pays chauds en hiver. Il s’agit en fait d’insectes qui se déplacent peu, et ils s’éloignent rarement à plus de quelques kilomètres de leur lieu de naissance. Un moustique ne vit pas longtemps. Une semaine pour les moustiques communs, une vingtaine de jours pour les tigres. Alors quand une nymphe devient adulte juste avant les saisons froides, ce n’est vraiment pas de chance pour elle.

Cependant, les moustiques ont plusieurs méthodes pour prolonger leur durée de vie et survivre à l’hiver.

Les moustiques femelles sont capables d’emmagasiner de la graisse, pour passer l’hiver. Elles cherchent alors un abri suffisamment chaud (métro, grotte, grenier…), et entrent en diapause. Elles sont alors totalement immobiles, et on pourrait les croire morte. Elles redeviendront actives lorsque la température sera à nouveau agréable. C’est d’ailleurs pour cela que vous pouvez parfois voir des moustiques adultes en fin d’automne lorsqu’il fait particulièrement chaud pendant quelques jours.

Et c’est là que l’on peut constater que ces sales bêtes sont très résistantes : c’est comme si vous pouviez vivre jusqu’à un demi-siècle simplement parce que vous avez déménagé dans un pays froid !

Mais comme l’hibernation des adultes ne concerne que les moustiques de la dernière génération qui ont eu le temps de constituer une réserve de graisse, il n’y a en réalité que très peu d’individus qui passent l’hiver sous forme adulte.

Alain
Alain
Cofondateur d'Antimoustic.com, j'ai acquis une solide compréhension des moustiques et de leur comportement. Ce blog me permet de partager avec vous mon expérience.

Les plus récents

Commentaires récents