fbpx
lundi, novembre 28, 2022
spot_img
AccueilInformationsCoup de gueule : le fléau des terrasses sur plots !

Coup de gueule : le fléau des terrasses sur plots !

Aujourd’hui, un article un peu particulier.

Comme vous le savez sûrement, nous avons à cœur de proposer à chacun des solutions anti-moustiques efficaces, parfaitement adaptées à chaque situation, afin que tout le monde puisse profiter de son jardin.

Car après tout, lorsque l’on a un beau jardin, c’est bien pour pouvoir en profiter durant les beaux jours, et non pas pour se contenter de le regarder à travers la fenêtre, les chevilles meurtries par des piqûres de moustiques.

C’est pourquoi nous sommes toujours scandalisés de voir tous nos efforts ruinés par certains architectes mal renseignés, qui par facilité (ou par économie ?), conçoivent des terrasses et des allées qui devraient à notre avis être interdites, ou dont la construction devrait au moins être mieux encadrée.

Nous parlons bien évidement des terrasses (dalles ou lattes) sur plots, que nous surnommons des « fermes à moustiques tigre ».

Qu’est-ce qu’une terrasse sur plots ?

La construction d’allées ou de terrasses sur plots est une méthode simple, économique et rapide. Grâce à des plots réglables, on peut poser directement le revêtement de la terrasse, que ce soit des dalles ou des lattes. On voit également de nombreux balcons construits selon le même procédé.

Cette méthode de construction s’est fortement démocratisée au cours des 20 dernières années.

De la même manière, que ce soit en neuf ou en rénovation, l’usage de ces plots tend à se répandre chez les particuliers.

Mais quel est le problème ?

Le problème n’est pas les terrasses sur plots en soi. Lorsqu’elles sont bien construites ou directement sur la terre, il n’y a pas de problème.

Là où c’est dérangeant, c’est lorsque des promoteurs construisent des résidences entières avec des terrasses, des allées et même des balcons sur plots, avec une base bétonnée et avec un système d’évacuation d’eau inefficace.

Si l’eau ne peut pas s’évacuer correctement, par exemple suite à un orage d’été, s’il n’y a pas de pente, elle peut stagner pendant des semaines, attirant les moustiques et leur permettant de proliférer.

Comme l’espace sous les terrasses est creux et n’est quasiment jamais ouvert, et qu’il y a de nombreux interstices entre les dalles ou les planches, il devient rapidement humide et finit par devenir un réservoir d’eau. Les dalles fournissant ombre et fraicheur, l’eau ne s’évaporera pas.

Comme toute la résidence est bâtie sur le même modèle, multipliez le nombre d’usine à moustiques par le nombre d’habitations, et vous obtiendrez un endroit invivable en été.

Or, si nous ignorons que nous nous prélassons au-dessus d’une réserve d’eau stagnante, le moustique le saura et la trouvera. Du fait de sa capacité à détecter l’eau et de sa petite taille lui permettant de se faufiler dans les plus petits interstices, les terrasses sur plots sont un vrai paradis pour le moustique tigre. Un garde-manger juste à côté d’un endroit où pondre et se reposer, toutes les conditions sont réunies pour se retrouver envahi de moustiques.

Ce genre de fermes à moustiques tigres est si prolifique que même le plus puissant des pièges ne peut pas faire grand-chose.

Que faire alors ?

Si vous possédez une terrasse sur plots mal conçue, des solutions existent pour régler le problème des moustiques.

La solution la plus efficace consiste à mettre une couche de sable ou un feutre géotextile. L’eau sera alors absorbée par le substrat. Ainsi, même s’il reste toujours de l’humidité, les moustiques ne pourront plus pondre.

Mais si vous ne pouvez pas démonter la terrasse sur plot pour répandre du sable, vous pouvez utiliser en dernier ressort du larvicide BTI ou de l’Aquatain, qui vont tuer les larves de moustiques.

Si vous vivez en résidence ou en immeuble, et que vous avez une terrasse sur plot ainsi qu’une invasion de moustiques, vous savez maintenant d’où vient le problème.

Bruno
Bruno
Cofondateur d'Antimoustic.com. Mes 11 années passées à chercher les meilleures solutions contre les moustiques m'ont permis de devenir un expert dans les pièges anti moustiques.

29 Commentaires

  1. Bonjour,
    J’ai une terrasse de dalles sur plots en appartement sur Montpellier.
    J’ai repéré des larves de moustiques dans l’eau stagnante sous les dalles.

    Comment faire pour épandre les produits que vous préconisez sachant que ma terrasse est très grande et les dalles très lourdes à déplacer?
    De plus, il faudra refaire l’épandage périodiquement , après une pluie.

    Merci d’avance

    • Bonjour,
      Nous vous recommandons d’utiliser le BTI, qui serait la solution la plus pratique dans votre situation.
      Diluez le produit dans un arrosoir, en comptant 20g de BTI pour chaque 10m2 de terrasse à traiter, puis, versez le mélange dans les interstices des dalles, de manière à recouvrir la plus grande surface possible. Vous pourrez renouveler le traitement tous les mois (à adapter en fonction de la météo).
      Pour une solution vraiment définitive, nous vous recommandons de retirer toutes les dalles et de couvrir le fond de votre terrasse d’une épaisse couche de sable, avant de remettre les dalles.

          • Bonjour,
            Mais alors la méthode de l’arrosoir que vous proposiez le 28 juin 2021 ( voir plus haut) ne va pas fonctionner car le produit ne va pas rapidement se dissoudre dans l’eau mais va rester en grande partie dans les granulés ?

          • Si, car les granulés ne sont qu’un support pour la bactérie Bacillus Thuringiensis Israelensis (BTI). Une fois immergé dans l’eau, le BTI va se détacher et se diluer.
            Un peu comme un sachet de thé, mais sans coloration de l’eau.

          • Bonjour,
            Un technicien de l’EID MÉDITERRANÉE est venu ce jour dans notre Résidence à Montpellier, à la demande du Conseil Syndical.
            Il nous a dit que le BTI avait une durée de vie de quelques jours dans l’eau alors que sur l’emballage il est indiqué 4 à 5semaines (si pas de pluie)…
            Je ne sais plus quoi penser!
            Quel est votre sentiment ?

          • Bonjour,
            La durée de vie du BTI dans l’eau dépend de très nombreux facteurs : le volume, la végétation, le courant, la pluviométrie, etc… Ces facteurs doivent être pris en compte lors du traitement de grande surface, comme des lacs ou marais.
            En revanche, les BTI que nous vendons s’adressent aux particuliers, pour des volumes d’eau relativement modeste. Dans de tels cas, et en particulier pour des terrasses sur plots, le produit sera efficace pendant plusieurs semaines, comme indiqué sur l’emballage.

  2. Bonjour
    Je viens de tomber sur votre article au sujet de ses superbes terrasse 3 étoiles pour les moustiques,
    Nous sommes envahit par ses insectes et ne pouvons pas du tout profiter de la terrasse,vous conseillé de mettre du sable mais en été mes enfants mettent la piscine cela ne va pas enlever le sable lors du nettoyage ? Et surtout point de vue poid,car en dessous nous avons les garages .
    Je ne sais plus quoi faire pour la sécurité et la santé de mes enfants (asthme) le propriétaire ne veut pas s’en occuper s’est à nous de le faire ,mais les dalles sont très lourdes .
    Merci de votre réponse et surtout de votre article

    • Bonjour,
      Attention au poids effectivement. Le sable est surtout valable pour les allées sur plots ou des terrasses de RDC.
      C’est difficile de vous répondre et de donner plus d’informations que ce que nous avons mis dans notre article, le problème étant en général collectif, vous pouvez vous rapprocher de vos voisins pour chercher des solutions communes.

      • Bonjour merci de votre réponse
        Mes voisins aussi on se problème de moustiques
        Une amie a la même terrasse elle est au premier étage et en soulevant des dalles elle s’est aperçu qu’il y a une moitié de sa terrasse avec du sables et l’autre non, je me posais la question à savoir si avec la vapeur en pression cela pouvait tuer les larves qu’en pensez-vous ?

        • Bonjour,
          Les larves vivant dans l’eau sous les dalles, il sera difficile de les éliminer efficacement avec cette méthode: la vapeur aura perdu en pression, et n’aura que très peu d’effet.
          Je vous conseille plutôt d’utiliser du BTI: calculez la quantité à appliquer en fonction de la surface de votre terrasse, diluez le produit dans un arrosoir, et répandez le mélange entre les interstices.

    • Bonjour,
      Il faut mettre suffisamment de sable (ou de géotextile) pour que l’eau reste à l’intérieur du substrat (la hauteur d’eau ne doit pas dépasser celle du substrat). N’hésitez pas à mettre une quantité généreuse, en vérifiant que votre terrasse puisse supporter le poids (s’il y a une pièce en dessous ou si c’est un balcon).

  3. Bonjour Bruno,
    merci beaucoup pour le travail que vous effectuez et le service que vous rendez. Le géotextile se met sous les plots? Auquel cas, l’épaisseur ne va pas absorber beaucoup d’eau non (J’ai au moins 2cm qui stagnent)? En plus, il y’a aussi de l’eau qui stagne sur le pied du plot. Je pensais peut être mettre le géotextile entre les plots et les dalles de revêtement mais j’ai un peu peur que cela bouche avec le temps les interstices qui se trouvent entre les dalles. Je ne peux pas mettre non plus mettre de sable car ce serait trop lourd. Que pensez-vous svp des billes d’argile? Ou de la pouzzolane? Cordialement. Kevin

    • Bonjour,
      Le géotextile doit pouvoir absorber la totalité de l’eau présente sous votre terrasse. Il vous faut donc trouver un géotextile suffisamment épais, voir couper des bandes supplémentaires pour bien couvrir les creux.
      Quant aux billes d’argile ou à la pouzzolane, il est fort probable que ce ne soit pas suffisant. Ces petites billes vont certes couvrir l’eau, mais elles ne vont pas l’absorber efficacement et les interstices entre les billes sera suffisant pour que les moustiques puissent se faufiler jusqu’à l’eau.

    • Si l’installation est parfaite, cela peut être une solution efficace pour bloquer l’accès à l’eau de la terrasse. Mais il faut bien faire attention à rendre la surface parfaitement étanche. S’il reste le moindre interstice sur les côtés, les moustiques pourront quand même rentrer.

  4. Bonjour, merci pour votre réponse? Il faudrait énormément de géotextile pour absorber 2 cm d’eau sur 40 mètres carrés. Le géotextile a l’aire de faire 1mm d’épaisseur donc il faudrait 20 couches il me semble. Je me trompe? Est-ce que vous avez une solution pour les petites cuvettes formées par les pieds des plots? Sable? Découpes de géotextile? Sinon, je crois que je vais essayer de plaquer le géotextile entre les plots et les dalles de revêtements, c’est à dire bien au dessus de l’eau stagnante, de façon à avoir le même effet qu’avec du gazon synthétique mais juste sous la dalle. Cordialement.

    • Bonjour,
      Certains géotextiles sont plus épais que d’autres, mais étant donné votre situation, il faudra effectivement mettre plusieurs couches. Si jamais l’eau parvient à dépasser la couche de géotextile, même de seulement 1mm, les moustiques pourront pondre. Il ne faut donc pas hésiter à prévoir de la marge.
      Quant aux cuvettes formées par les plots, les 2 méthodes que vous avez proposées (découpe de géotextile ou remplissage avec du sable) sont efficaces.
      N’hésitez pas à revenir sur cet article une fois vos travaux terminés pour partager votre expérience, cela sera utile pour tous ceux qui sont dans la même situation.

  5. Bonjour,
    comme convenu, je fais ci-dessous un retour sur expérience personnelle en espérant que cela aidera ceux et celles d’entre vous qui ont encore des moustiques sous leur terrasse sur plots.
    D’abord, le fait de contacter les services de la mairie de Lyon a permis qu’un technicien passe, constate la présence de moustiques et mette en demeure le gestionnaire de la copropriété de prendre des mesures. Concrètement, cela a permis que le montant des matériaux des travaux que j’ai moi même réalisés soient pris en charge par la copropriété qui était avant cela réfractaire à l’idée. 1000 euros environ pour 150 mètres carrés de terrasse qui servaient de nursery pour les moustiques tigres.
    Ensuite, au niveau des travaux, après m’être bien renseigné, j’ai opté pour différentes solutions, en fonction des 4 différentes terrasses. Toutes ont fonctionné.
    Mais voici déjà celles qui n’ont pas été retenues:
    sable: trop lourd car les terrasses sont au dessus des garages.
    Géotextile sous les plots: trop d’eau stagnante et les plots forment des petites cuvettes qui sont autant de nids.
    Pièges à moustiques Biogents: efficaces mais pas assez face à une nursery de 150 mètres carrés
    Larvicide biologique: paraît il très efficace mais inadapté quand l’eau ruisselle régulièrement car il faut répéter le traitement à chaque pluie.
    Maintenant, ce qui a été privilégié:
    1/Placer du géotextile (le plus épais que j’ai trouvé sur internet (agrifournitures)) ENTRE LES DALLES ET LES PLOTS, c’est à dire juste sous les dalles, pour que l’eau puisse passer mais pas les moustiques. Géotextile épais pour qu’il ne se déchire pas, coincé entre les dalles et les languettes de plots. ATTENTION, faire ligne de dalles après ligne de dalles, pour que vos plots retent en place. Prendre du géotextile de 2m de largeur et le faire se chevaucher sur 50cm, si dalles de 50cm. Et utiliser de nouveaux plots pour que le géotextile soit bien plaqué sous la dalle.
    Il existe un outil qui s’appelle le lève dalle et qui pourrait vous être utile. Il faut également bloquer l’accès aux moustiques qui pourraient passer par les pissettes: géotextile+ scotch de travaux ou élastique. ATTENTION, sur les pissettes, ne tendez pas le géotextile, celui-ci est tellement épais qu’il peut empêcher l’eau de s’évacuer (c’est du vécu). Le géotextile doit former une sorte de poche. Vous pouvez aussi fabriquer une sorte de clapet avec un plat en métal et du scotch de réparation étanche (ou autre).
    2/ le géotextile associé à du gazon synthétique sur une terrasse où le gazon était déjà présent.
    Le gazon empêche les moustiques de passer. Le géotextile rajouté sur les bordures (coincé sous les dalles) a permis de ne laisser aucune brèche.
    3/ Le géotextile plaqué sous les dalles d’une terrasse en bois sur plot qui était elle même posée sur la terrasse sur plot.
    4/ Les billes d’argile pour 2 des terrasses où certaines des dalles étaient collées et sous lesquelles je ne pouvais donc pas plaquer le géotextile.. Selon un expert antimoustiques, les billes devaient surpasser d’au moins 5cm la pellicule stagnante d’eau. Je me suis donc procuré 7cm d’épaisseur, soit 46 sacs de 50L environ pour 35 mètres carrés de terrasse. Optez pour les billes les plus fines. Il faut également empêcher les billes de sortir par les pissettes et bloquer l’accès aux moustiques qui pourraient passer par les pissettes avec du géotextile calé par l’intérieur et plaqué avec un nouveau plot. Vérifiez quand même que l’évacuation se fait correctement. Dans le cas contraire, mieux vaut fabriquer un clapet.
    C’est tout pour moi, bon courage à vous!
    J’oubliais, merci aux concepteurs de ce site, qui m’a bien aidé dans ma réflexion quant il a fallut trouver une solution à un problème qui rendait l’été vraiment pénible.

  6. Bonjour,
    Je vous contacte car je vais installer une terrasse en bois sur plot dans mon jardin (autour de la piscine), et j’aurai voulu avoir vos conseils pour éviter au maximum les moustiques.
    Une partie est sur une dalle en béton. La dalle est légérement inclinée. Elle a aussi quelques creux qui ont été faits lorsque nous avons enlevé le carrelage au marteau piqueur. L’eau s’évacue mais reste dans les creux. Je compte perforer la dalle dans les creux pour que l’eau ne reste pas.
    Sur la partie qui sera sur la terre, nous prevoyons d’installer un géotextile. Est ce suffisant?
    Je peux vous envoyer des photos si nécéssaire.
    Merci pour vos conseils.

    • Bonjour, tout dépend de la taille des creux dans votre dalle, s’ils ne sont pas profond, un geotextile ou du sable feront bien l’affaire. Vous pouvez aussi les percer.
      Il ne faut pas que la surface de l’eau soit accessible par les moustiques pour pondre. L’eau doit s’écouler ou rester dans le support (sable ou geotextile mouillé) et ne pas dépasser celui-ci.

Les essentiels

Commentaires récents