Il existe de très nombreux pièges mais pour quelle efficacité ? Contre quelles espèces de moustiques ? Et à quel coût ?

La très grande majorité des pièges, à l’exception des pièges pondoirs, fonctionne en attirant les femelles* moustiques qui cherche à piquer. Celles-ci sont aspirées par un système de ventilateur et mourront de déshydratation en quelques heures.

Il est donc primordial que le piège fonctionne 24 heures sur 24, sinon les moustiques capturés n’étant plus bloqués par le flux d’air, trouveront la sortie.

 

Les pièges extérieurs

Ils sont faits pour rester sous la pluie.

Un seul piège est autonome : le Mosquito Magnet Executive. La plupart ont besoin d’être raccordés au secteur comme le BG Mosquitaire.

Globalement plus cher, mais l’efficacité des pièges extérieurs est très largement supérieure aux pièges intérieurs, en particulier car l’on va positionner le piège dans le « coin des moustiques » et les capturer dans leur habitat.

Les pièges intérieurs

Outre l’emplacement qui n’est pas idéal, les pièges intérieurs ne peuvent pas utiliser le gaz carbonique (sauf de façon très faible avec les procédés photocatalytiques) et l’usage des attractifs chimiques est limité à cause des odeurs désagréables. Cependant, ils captureront toujours des moustiques. Là aussi, Il faut les laisser en service 24 heures/24.

A utiliser en appartement ou en complément de pièges extérieurs.

Les pièges pondoirs

Les pièges pondoirs fonctionnent complètement différemment des autres pièges.

Ils attirent grâce à de l’eau les femelles moustique qui viennent de piquer et qui cherchent un endroit pour aller pondre. Ces pièges fonctionnent très bien sur le moustique tigre.

Il existe 2 modèles l’Aqualab et le BG GAT.

La femelle du moustique tigre vient pondre dans l’Aqualab et repart, les larves tomberont dans la partie inférieure du piège et ne pourront ressortir lorsqu'elles deviendront adultes.

Le piège Biogents BG GAT est nettement plus efficace car il capture l’adulte qui ne peut pondre (bloqué par un filet au-dessus de l’eau) et ne peut ressortir (un peu comme un piège à guêpes) pour retourner piquer. De plus il n’y a plus la contrainte de niveau d’eau à vérifier de façon périodique.

Ces pièges sont complémentaires des pièges classiques et permettent de limiter la prolifération exponentielle des moustiques tigre.

 

Les pièges maisons

On trouve de nombreuses vidéos et tutoriaux sur internet pour fabriquer son piège à moustiques fait maison.

Le principe est de couper en deux tiers/un tiers une bouteille en plastique et de retourner la partie supérieure en créant un entonnoir par lequel les moustiques rentreront en ne pourront pas ressortir.

Pour les attirer, on va utiliser un mélange de sucre et de levure de boulanger. Celle-ci contient des bactéries qui vont « manger » le sucre pour se multiplier. Cette réaction va générer du gaz carbonique (CO2) qui va attirer les moustiques.

La difficulté avec ce type de piège est de générer du gaz carbonique de façon régulière. La réaction est très difficile à contrôler, il faut remettre du sucre de façon très régulière, un peu, mais pas trop.

De plus ce type de piège fonctionne mal sur les moustiques tigre. N’hésitez pas à nous faire vos retours d’expériences.

 

L’emplacement du piège

Toujours à l’ombre !

Voir à ce sujet l’article « Comment bien positionner son piège ».

Les attractifs

Voir à ce sujet l’article « Qu'est ce qui attire les moustiques ».

* C’est la femelle qui pique, elle a besoin de protéines contenues dans le sang pour la maturation des œufs. A notre connaissance, il n’existe pas de pièges pour les mâles.